• Octobre! Super! Je retourne à l'atelier!
    L'atelier, c'est l'atelier d'ébénisterie miniature de Didier Wetzel. Déjà 4 ans que j'y passe mes mercredi (enfin, l'après-midi seulement depuis cette fichue réforme des rythmes scolaires, grrr...). 4 ans que j'apprends à travailler le bois en miniature et que je réalise un peu plus chaque année, l'étendue de ce qu'il me reste à apprendre!!!

    Au programme cette année, un seul projet! Un seul mais de taille: un tilbury!

    Tilbury de Blanche
    Pas mal non comme projet?!

    HéHé! On ne voyage pas seulement dans notre petite tête, nous autres, doux rêveurs!
    On s'équipe!
    Nous avions déjà le minimum vital de tout voyageur qui se respecte, l'accessoire nécessaire et suffisant,
    la malle bar:
     Malle bar 

    Et ce n'est pas le Capitaine qui va me contredire!

    sac de voyage
    Pour voyager sans fatigue, notre " brouette or not brouette" était incomparable:
    Brouette or not brouette
    Enfin, incomparable pour celui qui est assis!
    Il fallait donc améliorer le modèle.
    Par chance, une certaine Blanche de Clermont-Tonnerre, aventurière excentrique et figure de la haute société parisienne du début du siècle avait rencontré le même problème... et l'avait résolu en faisant fabriquer ce tilbury.
    Ancêtre écolo des VTT, les caractéristiques de ce tilbury sont particulièrement étudiées: léger, maniable, confortable, élégant mais surtout démontable.
    Notre belle aventurière s'ennuyait vite à Paris, elle partait donc découvrir des contrées aussi lointaines que l'Inde, la Chine, la Sibérie et surtout la Perse, sa terre de prédilection. Un véhicule facile à démonter et à transporter lui était donc indispensable.
    Tilbury crayon
    Pour faire réaliser ce petit bijou qui devait être facilement transportable, notre exploratrice avait passé commande à deux maisons prestigieuses, la maison Morel, spécialiste des attelages d'exception et à la maison Vuitton, spécialiste des malles pour que le tilbury démonté puisse voyager bien protégé.
     
    Oui, oui, oui, vous avez bien vu! Le tilbury démonté se range dans les trois malles!
    Voilà de quoi nous occuper pour l'année...!

    1 commentaire
  • Le voici complètement terminé avec toutes ses franges!

    Tapis miniature Olga
    Il me faut encore lui trouver une place dans la maison, il ne peut tout de même pas passer l'hiver au jardin!
    Essai de franges
    Comme je sais par expérience que dès que je le montre, avant de s'extasier, ma victime le retourne d'un air connaisseur, je vous le montre à l'endroit ET à l'envers!
    Endroit envers du tapis
    V
    oici également les différentes étapes de la broderie. C'est vraiment un modèle fantastique qui donne toujours envie d'aller plus loin pour le finir.
    Etapes 1 et 2
    Etaoes 3 et 4

    1 commentaire
  • Il est fini!!!
    Heriz Tante Olga

    Enfin presque!
    Lentement mais surement...
    Enfin, pas si lentement,  je trouve! Commencé en septembre dernier, je suis enfin venue à bout de ses 145971 points!!!
    Il me reste tout de même la bordure à faire, je ne sais pas si elle est comptée dans ce total!

    Catherine Soubzmaigne, sa créatrice a cherché à reproduire le tapis de sa  tante Olga.  Voilà pourquoi  les miniaturistes brodeuses de tapis rêvent d'accueillir  Tante Olga dans leur maison!
     Il est brodé avec des fils The Gentle Art teints de manière atisanale. Cela explique la grande différence de coloris entre l'original de
    Catherine et le mien réalisé dans des tons beaucoup plus fanés. 

    Tricotine, qui l'a commencé en même temps que moi a longtemps cherché des fils aux teintes plus proches de l'original. Elle a enfin trouvé et ne devrait pas tarder à nous le montrer terminé!


    votre commentaire
  • Et voici notre dernière réalisation de l'année à l'atelier.

    l'établi "Shaker" de Didier Wetzel

    Etabli 1
    Tout a commencé par un établi classique solide et stable. Différentes rainures  permettent même à cet assemblage de tenir sans collage:

    Etabli 2

    Il ne m'en faut pas plus pour commencer à jouer en le détournant de sa fonction première! 

    Etabli 3

    Pas mal, non?
    Mais il manque encoure cruellement de rangements...

    Etabli 6
    Un caisson, des étagères...
    Etabli 4
    ... il ne manque plus que les tiroirs!
    Etabli 9
    Houps! J'allais oublier les poignées!
    Et voilà!
    Etabli 10
    Un établi grand luxe, équipé d'une presse classique à gauche et d'une presse parisienne à droite.
    Qui dit presse dit vis et pas de vis donc filière et taraud.
    Quel fierté de maîtriser ces mots mystérieux! Plaisir décuplé lorsqu'après avoir tourné un morceau de buis on le passe dans la filière pour obtenir une véritable vis!
    Reste juste à maîtriser l'usage du taraud et du "tourne à gauche" pour que la vis s'adapte parfaitement à son écrou.
    Etabli 8
    Bon, là, je me vante un peu, l'opération est un peu délicate et parfois la petite merveille se casse: la vis de la presse parisienne fait 3mm de diamètre, elle est donc assez fragile et ne supporte ni les manipulations brutales ni les frottements. Mais qand le réglage est satisfaisant, c'est vraiment un plaisir de jouer avec!!!
    Etabli 7
    Le mécanisme fonctionne à merveille, la presse glisse sur la rainure du plateau de l'établi.
    Le morceau de métal noir  sur l'établi est un valet qui comme les presses, permet de maintenir le morceau de bois à usiner.
    Super! Me voici enfin équipée comme il faut pour travailler le bois!

    1 commentaire
  • Chaque petit point a son importance! C'est ainsi que mon tapis avance... très doucement.

    Tapit Heritz
    Difficile de le comparer avec celui de Tricotine. Nous l'avons commencé le même jour mais pas par le même bout!

    votre commentaire